Le Shiatsu: Back to the Basics du pays au soleil levant

Bon nombre de chevaux de nos jours ont du mal à faire ressortir correctement toutes leurs tensions en vivant dans des boxes, ou des petits paddocks… qui travaillent tous les jours et pas souvent dans « le bon sens ». Mais quel est ce bon sens?

Il faut revenir sur des points très important, car à force de parler d’engagement, de mise sur la main, de tenir les épaules blabla&bla on en perd le principal.

Le cheval est dans la nature un animal avec un port d’encolure basse, puisqu’il broute l’herbe. Son attitude haute est pour pouvoir apprécier un danger ou quelque chose qu’il ne connait pas. Partant de là l’attitude haute est une défense.

De même, au naturel un cheval pousse des postérieurs qui s’apparentent à ses roues motrices si vous préférez. Tout ça pour dire que respecter la locomotion naturelle de son cheval est très important, ou du moins lui réapprendre suite à un mauvais débourrage, ou première expérience à avoir son attitude naturelle.

Le shiatsu consiste à exercer des pressions avec les doigts ( terminologie « shi » doigt, « atsu » pression) pour libérer et stimuler les réseaux vasculaires (veines, artères…) afin de libérer les nerfs ou organes « saturés » à cause du stresse, l’angoisse etc … elle favorise donc la libération d’énergie à travers des grandes lignes d’énergies du corps, appelées méridiens.
Peu connu il y a quelques années, le shiatsu qui n’est pas un procédé médical, est en plein essor.

Le cheval a encore beaucoup à nous faire apprendre sur lui et son fonctionnement !

Mon ressenti:
Ma jument stresse vite face à une situation nouvelle, ou à la répétition de choses.
Mon ostéopathe, qui a suivi des stages de shiatsu, n’a pas pu finir sa séance d’ostéopathie basique avec Ani qui bougeait trop. C’est là qu’on a pensé au shiatsu pour pouvoir libérer sa cervicale 4 qui est chronique…
A force de pression faciale et sur l’encolure, plus précisément sur les ligaments de la nuque et les méridiens énergétiques, Ani s’est très vite détendue, et le soucis a été réglé en quelques fractions de secondes.
Plus calme et plus douce, cela lui a fait un très grand bien et lui a permis à elle aussi de lâcher toute la pression qu’elle gardait enfouie au fond d’elle.
Montée, le changement a bien été là. C’est grâce à cette décontraction que j’ai obtenu une décontraction de l’encolure et de la mâchoire, ce qui nous a permis enfin d’avoir un dos qui se tende et une jument sous la masse.

Que du plus donc !

source: Equinessentiel

source: doctissimo, titoon42

Et VOUS qu’en pensez vous? Des avis? 
DSCF4629

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s