Communication: parler avec son corps, oui c’est possible!!!!

Alors, je peux le dire, j’ai aussi été dans la situation où la communication avec mon cheval était inexistante. Où j’avais l’impression que mis à part pour la nourriture, elle n’avait aucun intérêt pour moi… & puis un jour, un coach m’a parlé d’éthologie, et j’ai approfondi, et j’ai appris à observer en silence et dans le milieu naturel.

Effectivement quelle frustration pour un cavalier, de rentrer dans un paddock et que son cheval parte à l’opposé. Quel désarroi qu’en liberté, aucun regard ou attention ne nous est porté. Mais tout cela est NOTRE langage à nous pas le leur.

Une approche « éthologique » et quelques connaissances sur le cheval et son milieu naturel seraient un gros plus, mais la chose très importante à retenir est que les chevaux communiquent avec leur corps, leur manière de se positionner face aux autres, et l’intensité des mouvements.
En pratique, il est très simple de comprendre comment ils fonctionnent en les regardant en troupeau dans la nature! Pour ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir le faire, mettez les simplement dans la carrière et observer leurs réactions face à vos simples déplacements.
Personnellement, j’ai le type de jument qui préfère brouter plutôt que de vous regarder (eeeeeeeeeeeeh oui …) MAIS on se soigne!!!

Pour expliquer pourquoi essayer cet exercice, pensez simplement à quand vous montez à cheval. Ce ne sont pas que vos jambes ou vos mains qui sont vos aides, c’est aussi le poids du corps, le regard, le bassin … à pied c’est exactement pareil !

Mon procédé d’amateur d’éthologie en soif de comprendre et de me faire comprendre de mon cheval:

Je la lâche dans la carrière et je la laisse se défouler comme elle le souhaite sans aucune présence dans la carrière.
Puis, j’entre, stick et licol à la main. Je cherche à capter son attention en me déplaçant vers ses hanches, si elle vient vers moi je me stoppe et l’encourage. Si elle ne vient pas je chasse les hanches de loin, en faisant des mouvements de va et vient avec le stick, jusqu’à temps qu’elle revienne face à moi, ou j’encourage et caresse quand elle arrive à mon niveau.
Hop, on enfile le licol, pour qu’elle comprenne qu’on travaille.
Laissez les bouger comme ils le veulent et commencez à donner les mêmes codes qu’à la longe: « oooooh » pour ralentir, « pas », « trot », « galop », « doucement »…
Pour qu’ils accélèrent se mettre derrière les hanches, pour stabiliser niveau de l’arrière main, pour ralentir au niveau de l’avant main… toujours à distance du cheval, pour respecter SA sphère, ainsi que la votre !

Aujourd’hui nous avons fait ça sur 20 min, au pas, trot et galop. Les transitions descendantes viennent petit à petit en inclinant mon buste vers l’arrière comme quand je suis en selle. Les transition montantes deviennent très faciles.

DSCF4924

Pensez à bien essayer avant de vouloir un cercle parfait, de regarder comment votre cheval peut changer de main ou d’attitude grâce à vos déplacements. Cela vous donnera les clés pour y arriver.

Ces exercices renforcent la confiance de l’un à l’autre, et la communication entre vos deux mondes.
Essayez, c’est l’adopter!!!

Pour nous, nous commencerons chaque semaine par cet exercice qui permet au cheval de commencer la semaine sans pression physique.

 

 » Leur bonheur est entre nos mains « 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s