cuir: un mors pratique et sans hic !

Vous connaissez surement l’histoire du poney/cheval qui n’accepte pas le mors ou qui a été tellement braqué dessus qu’il n’en veut même plus?
Ce cas là, je l’avais à la maison, jusqu’au jours où je me suis souvenue de mes jeunes années d’équitation en centre équestre mili …

Cheval dur en bouche, braqué, sensible, ou tout simplement à palet étroit, tous ces types de chevaux méritent une attention encore plus particulière autours de leurs bouches.

Ces mors entièrement cuir prennent moins de place dans la bouche, ne coincent pas la langue et se ramollissent complètement, du coup l’acceptation du mors est beaucoup moins compliqué. Petit bémol, ils demandent un peu de soin: les baigner dans l’huile une fois par semaine permet de garder l’élasticité du cuir qui aurait tendance à simplement sécher et durcir sans entretien !

Voici en photo, mon fameux mors, réalisé par le meilleur bourrelier qu’il soit au monde !!! =)

image1 (1) image3

Communication: parler avec son corps, oui c’est possible!!!!

Alors, je peux le dire, j’ai aussi été dans la situation où la communication avec mon cheval était inexistante. Où j’avais l’impression que mis à part pour la nourriture, elle n’avait aucun intérêt pour moi… & puis un jour, un coach m’a parlé d’éthologie, et j’ai approfondi, et j’ai appris à observer en silence et dans le milieu naturel.

Effectivement quelle frustration pour un cavalier, de rentrer dans un paddock et que son cheval parte à l’opposé. Quel désarroi qu’en liberté, aucun regard ou attention ne nous est porté. Mais tout cela est NOTRE langage à nous pas le leur.

Une approche « éthologique » et quelques connaissances sur le cheval et son milieu naturel seraient un gros plus, mais la chose très importante à retenir est que les chevaux communiquent avec leur corps, leur manière de se positionner face aux autres, et l’intensité des mouvements.
En pratique, il est très simple de comprendre comment ils fonctionnent en les regardant en troupeau dans la nature! Pour ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir le faire, mettez les simplement dans la carrière et observer leurs réactions face à vos simples déplacements.
Personnellement, j’ai le type de jument qui préfère brouter plutôt que de vous regarder (eeeeeeeeeeeeh oui …) MAIS on se soigne!!!

Pour expliquer pourquoi essayer cet exercice, pensez simplement à quand vous montez à cheval. Ce ne sont pas que vos jambes ou vos mains qui sont vos aides, c’est aussi le poids du corps, le regard, le bassin … à pied c’est exactement pareil !

Mon procédé d’amateur d’éthologie en soif de comprendre et de me faire comprendre de mon cheval:

Je la lâche dans la carrière et je la laisse se défouler comme elle le souhaite sans aucune présence dans la carrière.
Puis, j’entre, stick et licol à la main. Je cherche à capter son attention en me déplaçant vers ses hanches, si elle vient vers moi je me stoppe et l’encourage. Si elle ne vient pas je chasse les hanches de loin, en faisant des mouvements de va et vient avec le stick, jusqu’à temps qu’elle revienne face à moi, ou j’encourage et caresse quand elle arrive à mon niveau.
Hop, on enfile le licol, pour qu’elle comprenne qu’on travaille.
Laissez les bouger comme ils le veulent et commencez à donner les mêmes codes qu’à la longe: « oooooh » pour ralentir, « pas », « trot », « galop », « doucement »…
Pour qu’ils accélèrent se mettre derrière les hanches, pour stabiliser niveau de l’arrière main, pour ralentir au niveau de l’avant main… toujours à distance du cheval, pour respecter SA sphère, ainsi que la votre !

Aujourd’hui nous avons fait ça sur 20 min, au pas, trot et galop. Les transitions descendantes viennent petit à petit en inclinant mon buste vers l’arrière comme quand je suis en selle. Les transition montantes deviennent très faciles.

DSCF4924

Pensez à bien essayer avant de vouloir un cercle parfait, de regarder comment votre cheval peut changer de main ou d’attitude grâce à vos déplacements. Cela vous donnera les clés pour y arriver.

Ces exercices renforcent la confiance de l’un à l’autre, et la communication entre vos deux mondes.
Essayez, c’est l’adopter!!!

Pour nous, nous commencerons chaque semaine par cet exercice qui permet au cheval de commencer la semaine sans pression physique.

 

 » Leur bonheur est entre nos mains « 

Le Reiki: un don et un art pas rikiki du tout !!!

Qu’on se le dise, les animaux perçoivent et ressentent des choses que nous humains avons du mal à imaginer des fois. Mais fort heureusement il existe des humains dotés, (à mon sens), de dons. Le Reiki en est un… Basé sur la canalisation des énergies, le Reiki remet en ordre tout ce qui ne l’est plus chez la personne … Souvent lié au toucher subtil de l’être en l’aidant à entrer dans un état méditatif grâce aux chakras.

… quelque chose, que votre animal ou compagnon semblait vous dire puis au final penser: Non, j’invente ? Ce n’était en rien une invention mais bien une conversation télépathique que votre animal tentait d’établir. Cette communication existe aussi entre êtres humains, c’est ainsi, qu’une maman reconnaitra les pleurs de son enfant, en sachant précisant ce qu’ils veulent dire alors que pour nous, tous ces pleurs seront identiques.

Par le biais de la transmission de pensée, les animaux communiquent constamment entre eux . Cette communication dite télépathique se fait par le biais d’images, de sensations et d’émotions. lespritdesmihikans.emonsite.com


Julie pratique donc deux choses bien distinctes, le Reiki qui est la prise d’énergie au niveau des chakras, pour rétablir des soucis, et la Communication Animale, un don universel, où une personne rentre en interaction avec un animal par le bien de la concentration.

Sur la photo ci-dessous, les endroits des chakras représentés sur ani.

reiki chakra

Bref voilà pour le blabla, mais dans le concret voici ce que j’en ai pensé, compris, aimé ou pas.

1ère séance, 25 mai:

Julie est une personne très gentille et très facile à contacter sur internet comme la consultation s’est faite à distance, ceci dit un appel aurait peut être été encore mieux. Son site où tout est super bien expliqué, super rassurant et donne envie. Alors en partenariat, j’ai joué le jeu.

Une photo d’ani, ses deux ou trois soucis d’écrits et me voici attendant le résultat:

 » Son message: il me faudrait une vie en troupeau ( le vrai troupeau hein pas 1 ou 2 chevaux). Je m’identifie aux autres et je n’aime pas m’éloigner de ce que je connais ( l’idée d’habitudes, de routine, est importante pour elle, ça la rassure). J’avoue manquer de confiance en moi mais blondetani aussi. Elle est vraiment gentille,volontaire elle est peut être cas-cou parfois mais elle n’a pas confiance en elle. Elle est jeune ça viendra avec le temps, elle se cherche encore.
Pour le soin j’ai travaillé sur l’estime de soi. Elle a pris pas mal d’énergie au niveau du 4 ème chakra ( coeur) qui est l’acceptation de soi ainsi qu’au 3 ème chakra qui est l’estime de soi.
Elle a pris aussi au niveau du 1 er chakra qui est l’enracinement ( ancrage) , la sécurité, le bien être.
J’ai ressorti une douleur au niveau des dents. Peut être, serait il bien qu’elle voit un dentiste.
Suite à cela, elle peut développer une crise d’élimination: crottins mous, urine plus, hennit plus… Si ça dure plus d’une semaine il faut me le dire, je ferais le nécessaire.
A priori elle a été bien réactive, puisque elle a bien pris en énergie, et que tout a bien bougé. « 

Le message m’a beaucoup touché, et mon regard sur ma pepette a encore changé et évolué. Monté le sur-lendemain elle avait déjà bien changé, plus calme, plus détendue et dans la confiance, le changement si soudain m’a donné des frissons dans le dos !

Ce don télépathique, de 6ème sens, ne peut faire de mal, et peut aiguiller la compréhension entre vous et votre équidé. Même pour les plus septiques et rationnels, essayer et se laisser guider par les émotions de son cheval peut vraiment faire du bien, apporter de la confiance en lui et en nous, améliorer notre regard et donc notre façon d’agir.

Un cheval vous comprend à travers un regard, une position, et communique entre eux sans même que l’on puisse intercepter un soupçon de ce qu’ils se disent après tout … C’est nous humain qui avec notre société de consommation et constamment dans la rapidité, qui en avons oublié nos instincts primaires !

Il faut essayer pour se faire un avis c’est clair.

Julie m’a prescrit plusieurs séances avec Ani comme nous travaillons sur l’émotionnel, je mettrais les évolutions au fur et à mesure sur cet article,

Pour essayer, lui demander conseils, ou encore découvrir son art c’est ici:

http://lespritdesmahikan.e-monsite.com/

DSCF4675

Le Shiatsu: Back to the Basics du pays au soleil levant

Bon nombre de chevaux de nos jours ont du mal à faire ressortir correctement toutes leurs tensions en vivant dans des boxes, ou des petits paddocks… qui travaillent tous les jours et pas souvent dans « le bon sens ». Mais quel est ce bon sens?

Il faut revenir sur des points très important, car à force de parler d’engagement, de mise sur la main, de tenir les épaules blabla&bla on en perd le principal.

Le cheval est dans la nature un animal avec un port d’encolure basse, puisqu’il broute l’herbe. Son attitude haute est pour pouvoir apprécier un danger ou quelque chose qu’il ne connait pas. Partant de là l’attitude haute est une défense.

De même, au naturel un cheval pousse des postérieurs qui s’apparentent à ses roues motrices si vous préférez. Tout ça pour dire que respecter la locomotion naturelle de son cheval est très important, ou du moins lui réapprendre suite à un mauvais débourrage, ou première expérience à avoir son attitude naturelle.

Le shiatsu consiste à exercer des pressions avec les doigts ( terminologie « shi » doigt, « atsu » pression) pour libérer et stimuler les réseaux vasculaires (veines, artères…) afin de libérer les nerfs ou organes « saturés » à cause du stresse, l’angoisse etc … elle favorise donc la libération d’énergie à travers des grandes lignes d’énergies du corps, appelées méridiens.
Peu connu il y a quelques années, le shiatsu qui n’est pas un procédé médical, est en plein essor.

Le cheval a encore beaucoup à nous faire apprendre sur lui et son fonctionnement !

Mon ressenti:
Ma jument stresse vite face à une situation nouvelle, ou à la répétition de choses.
Mon ostéopathe, qui a suivi des stages de shiatsu, n’a pas pu finir sa séance d’ostéopathie basique avec Ani qui bougeait trop. C’est là qu’on a pensé au shiatsu pour pouvoir libérer sa cervicale 4 qui est chronique…
A force de pression faciale et sur l’encolure, plus précisément sur les ligaments de la nuque et les méridiens énergétiques, Ani s’est très vite détendue, et le soucis a été réglé en quelques fractions de secondes.
Plus calme et plus douce, cela lui a fait un très grand bien et lui a permis à elle aussi de lâcher toute la pression qu’elle gardait enfouie au fond d’elle.
Montée, le changement a bien été là. C’est grâce à cette décontraction que j’ai obtenu une décontraction de l’encolure et de la mâchoire, ce qui nous a permis enfin d’avoir un dos qui se tende et une jument sous la masse.

Que du plus donc !

source: Equinessentiel

source: doctissimo, titoon42

Et VOUS qu’en pensez vous? Des avis? 
DSCF4629